L’origine des chiens

Nous revoilà pour continuer à parler encore et encore de notre meilleur ami, notre fidèle compagnon, le chien !

Dans ce précèdent article, je t’ai décrit les particularités sociales que l’on retrouve chez le chien et notamment dans sa relation avec l’Homme. Si tu ne l’as pas encore lu, je te conseille d’y faire un tour. Si tu l’as déjà lu, je te conseille de le partager pour obtenir ma reconnaissance éternelle.

Chien, Vue, Douce, Animal Portrait, Yeux, Museau, Tête
S’il te plait ?

Comme promis, le sujet va être encore un peu plus approfondi dans ce nouvel article qui va tourner autour d’un thème plus spécifique – la domestication – sous 2 axes.

  • L’origine de Canis Lupus Familiaris (bref… ton toutou.)
  • Une explication de l’origine des particularités expliquées dans cet article

Ouais ouais… le chien descend du loup… On connaît l’histoire du loup qui devient un chihuahua, c’est bon…

STOP ! Le chien ne descend pas plus du loup que l’Homme ne descend du chimpanzé. Disons que c’est une façon simplifiée (certes fausse) de parler d’évolution. Brièvement, le chien est un « cousin » éloigné du loup, les deux espèces partagent un ancêtre commun (à l’image du chimpanzé et de l’Homme).

Lindblad-Toth (2005) nous offre un magnifique tableau décrivant les ancêtres canidés

Comme montré sur cette image, le chien et le loup gris ne descendent pas l’un de l’autre mais proviennent d’un ancêtre commun, qui lui même partage un ancêtre commun avec le coyote et ainsi de suite. Cet tableau permet donc de comprendre quelles espèces de canidés sont les plus apparentées aux chiens et les plus éloignées. Bref…

Revenons à nos toutous. Il y a environ 30 000 ans, les Hommes de cette époque lointaine entament un rapprochement avec les ancêtres de nos canidés actuels. De nombreuses théories se côtoient quant à la façon dont le rapprochement a eu lieu. Certains affirment que les Hommes auraient « capturés » de jeunes animaux, d’autres prétendent que l’apprivoisement s’est fait dans les deux sens avec une relation coopérative entre les 2 rivaux. D’autres encore parlent d’un rapprochement des plus dociles aux Hommes pour bénéficier de certains avantages, ce qui aurait donné naissance à cette relation unique.

Mais… comment s’y retrouver parmi toutes ces théories ?

Rassure toi, comme beaucoup de belles découvertes scientifiques, une réponse a pu être apportée… par accident.

Fin des années 50, une expérience réalisée sur des renards afin de les rendre plus dociles a reproduit accidentellement la domestication. Dmitry Belyaev est un généticien renommé qui a reçu la demande de rendre une série de renards argentés plus sympa à la manipulation pour plus facilement utiliser leur fourrure. Le scientifique va donc sélectionner les animaux les plus dociles et les faire reproduire entre eux. Afin de les sélectionner, des tests très simples sont mis au point : un expérimentateur entre une main dans la cage de l’animal. Les plus curieux, donc ceux qui ne se recroquevillent pas dans le fond de la cage, ceux qui osent renifler la main et qui ne sont pas sur le point d’attaquer, sont alors sélectionnés.

Au bout d’à peine une dizaine de génération, l’expérience est un franc succès. Les renards issus de cette sélection sont adorables. Ils se laissent manipuler et cherche même le contact de l’Homme. Pourtant, aucun d’entre eux n’a été élevé par l’Homme, et ils ont tous été soumis au même contact depuis les tous premiers tests. Leur comportement en devient méconnaissable. Les renards sont maintenant capables de gémir, de remuer la queue, ce qui s’apparente a un comportement de chien. Mais ce qui va bouleverser l’expérience, sont les changements physiques qui ont accompagnés les changements comportementaux. La robe pie apparaît (la robe tachetée) alors qu’aucun renards auparavant n’avait le moindre semblant de taches. Les jeunes ont les oreilles tombantes et les queues commencent à se recourber. A partir d’une sélection de renards uniquement sur la capacité de ne pas mordre une main dans une cage, naissent une série d’animaux complètement différent, à la fois sur le plan physique que comportemental.

Picture
Belyaev et ses toutous fabriqués.

Bref… On est passé de renards sauvages agressifs à ce qui se rapproche le plus… du chien domestique !

Renardeau issu du processus de domestication.

Cette expérience a permis d’énormes avancées en termes de compréhension de l’évolution, de la domestication et de la génétique. Encore en cours actuellement (le flambeau a été passée à une élève de Belyaev), elle a été traitée dans des dizaines d’articles scientifiques et se trouve être l’expérience superstar de la domestication. Elle est également utilisée pour étudier la cognition sociale. Si vous avez lu le 1er article, vous vous souvenez de ces capacités qu’ont les chiens à comprendre les humains. Devine donc qui d’autre dans le règne animal a les même habiletés étonnantes du chien ? Le renard domestiqué par Belyaev !

Ces résultats éclairent ce que l’on sait sur la domestication. Il semblerait donc qu’environ 30 000 ans auparavant, des ancêtres canidés auraient été sélectionnés uniquement sur leur caractère docile, leur capacité à vivre plus près de l’Homme. Cette sélection aurait donné tout naturellement et très rapidement naissance aux chiens amicaux, fidèles et loyaux tel que nous les connaissons aujourd’hui. Des différences morphologiques seraient apparues d’elles-même, pour ensuite être exploitées par l’Homme pour donner naissance aux nombreuses races actuelles (mais ça, c’est un autre débat, voire même un autre article !).

On pourrait encore en parler des heures et des heures mais j’ai pas que ça à faire et toi non plus. On va plutôt se donner rendez vous au prochain article pour discuter des chiens chez soi, ce que ça implique, ce qui se passe dans sa tête et comment vivre l’un avec l’autre. Transposons toutes ces notions théoriques à la vie de tous les jours !

A très vite !

Pour aller plus loin :
Une vidéo pour comprendre un peu mieux l’expérience des renards argentés
Une autre vidéo, plus vieillotte mais très parlante, sur cette expérience
La page wikipédia de la domestication du chien… évidemment !
Le cours de Coursera sur la cognition sociale

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.